Sur la route du lys de France et de la rose de Picardie

101 1 59 km 372 m

Description

Entre Marseille-en-Beauvaisis et Beauvais, le haut vallon du Thérain marque la limite du pays de Bray picard. C’est à une découverte de terres de contraste que vous convie ce circuit. Du château de Marseille-en-Beauvaisis, votre point de départ, il ne reste qu’une belle chapelle de style flamboyant. Quittez la ville par le Sud-est pour gagner la ferme de Beaupré, site d’une ancienne abbaye cistercienne aujourd’hui disparue. Poursuivez le long du Petit Thérain pour rejoindre Achy où vous bifurquez sur la gauche pour grimper en direction de La Neuville-sur-Oudeuil en longeant la forêt de Malmifait. Par le hameau de Ribeauville et la commune d’Oudeuil, vous gagnez Pisseleu où, selon certaines sources, serait née Anne de Pisseleu, favorite du roi François 1er. Par les hameaux de Sauqueuse-St-Lucien et de Guéhengnies, ce circuit vous mène à Troissereux, aux bords du Thérain. Entre le ru et le bourg, trône un élégant château (XVIIe-XVIIIe) clôt de canaux et d’un parc à l’anglaise de 70 ha. Traversez le Thérain, puis tournez à main gauche en direction de Fouquenies. Arrêtez-vous au hameau de Montmille, site présumé du martyr de St- Lucien, et sa remarquable église romane (XIe siècle). Vous grimpez bientôt en direction de Pierrefitte-en-Beauvaisis et de la Neuville-Vault, patrie du poète et essayiste Philéas Lebesgue (1869-1958). Le circuit suit ensuite le cours du Thérain, par les bourgs de Haucourt et de Martincourt. Bifurquez vers Hanvoile, que vous quittez en longeant le bourg de Wanbez pour rejoindre Gerberoy, une des perles de la Picardie. Classé parmi les « plus beaux villages de France », ce bourg enchante le visiteur par ses rues pavées, ses façades à colombages couvertes de rosiers… Redescendez par Songeons, jadis capitale locale de la lunette, pour prendre plein nord en direction de Morvilliers. Par Roy-Boissy, vous regagnez Marseille-en-Beauvaisis. 

Exports

  • GPX
  • PDF

Contact